Service d'assainissement

Contactez le S.R.B

SRBMaison Cécile Bocquet

160 Grande Rue

74930 Reignier-Esery

SRB+33 4 50 95 71 63

SRB Contactez-nous par Email

Ouverture

SRBDu lundi au jeudi

SRB08:30 - 12:00 / 13:30 - 17:30

SRBLe vendredi

SRB08:30 - 12:00 / 13:30 - 16:30

Réseau d’Assainissement Collectif

Le système de collecte des eaux usées du territoire du SRB comprend près de 380 km de réseaux dont quelques km de réseaux unitaires voués à être transformés en réseaux séparatifs à brève échéance. Il permet aujourd'hui de collecter les eaux usées produites sur le territoire par environ 85% de la population.

Les réseaux les plus anciens et les plus endommagés font régulièrement l'objet d’opérations de réparations, subventionnées en partie par l’Agence de l’Eau et par le conseil départemental. Ainsi, en 2014, un programme de travaux prioritaires d’environ 1 350 000 € a été entrepris, permettant de diminuer les exfiltrations d’eaux usées dans le milieu naturel, les infiltrations d’eau claire dans le réseau d’eaux usées, et d’améliorer ainsi le rendement de la station d’épuration. Une deuxième tranche de travaux, a commencé début 2017.

D’autre part, la desserte de nouveaux hameaux se poursuit.

La surveillance, l’entretien et la maintenance des réseaux d’assainissement sont assurés par le service Assainissement du SRB. Toute anomalie constatée doit donc être immédiatement signalée au 04 50 95 71 63 / 06 77 04 19 50 : eaux usées coulant sur la voirie ou dans le milieu naturel, regard dont le tampon n’est pas correctement refermé ou dont la structure est visiblement endommagée, odeurs ou couleurs inhabituelles dans un cours d’eau/fossé, etc.

Bonnes pratiques

Le collecteur d’eaux usées, les stations de pompages et les stations d’épuration ne sont pas conçus pour transporter et traiter tout type d’effluent. Afin, donc, de garantir le bon fonctionnement des réseaux et un traitement optimal des pollutions, il est interdit de déverser :

  • Les eaux pluviales,
  • Les eaux de ruissellement (eaux de lavage de cours ou d’arrosage),
  • Les eaux de source, drainage et fossés,
  • L’effluent des fosses septiques et fosses toutes eaux,
  • Le contenu des fosses fixes et mobiles,
  • Les matières issues de la vidange des fosses septiques et des activités d’hydro-curage en général,
  • Les ordures ménagères (même broyées),
  • Les lingettes de tout ordre,
  • Les graisses, sang ou poils en quantités telles que ces matières puissent provoquer des obstructions,
  • Les produits encrassant (essence, fioul…), huiles, produits inflammables,
  • Les liquides corrosifs (acides, solvants),
  • Les effluents réservés à l’amendement agricole (lisier, purin…),
  • Les noyaux issus de la distillation de fruits,
  • Tout effluent toxique (métaux lourds…),
  • Les eaux de condensation des cheminées,
  • Les peintures,
  • Les restes de désherbants utilisés pour le jardinage,
  • Les produits radioactifs,
  • Tous déversements susceptibles de modifier la couleur du milieu récepteur,
  • Tous déversements dont le pH est inférieur à 5,5 ou supérieur à 8,5,
  • Tous déversements qui, par leur quantité ou leur température sont susceptibles de porter de l’eau du réseau public d’assainissement à une température supérieure à 30°C,

D’une manière générale, toute matière solide, liquide ou gazeuse susceptible :

  • De nuire au personnel d’exploitation des ouvrages d’évacuation et de traitements des eaux usées,
  • D’entrainer la destruction ou l’altération des ouvrages d’assainissement,
  • D’entrainer la destruction de la vie bactérienne des usines d’épuration,
  • D’entraîner la destruction de la vie aquatique sous toutes ses formes à l’aval des points de déversement des collecteurs publics dans les cours d’eau ou rivières.